Mon approche :

ressources, références et inspirations !

 

Communication NonViolente

Selon son créateur, Marshall B. Rosenberg, la CNV est « Le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d’en faire autant ». Marshall B. Rosenberg, psychologue clinicien collaborateur de Carl Rogers, vise à rappeler avec la CNV ce qui essentiel dans les interactions humaines, et nous aide à améliorer la qualité de nos échanges et de nos vies.

 

La CNV :

-nous aide à nous mettre en lien avec ce qui est vivant en nous et dans les autres

-nous invite à reconsidérer notre façon de nous exprimer, d’écouter et de résoudre les conflits,

-éveille notre capacité à nous montrer empathiques et vrais, on l’appelle parfois « la langue du cœur ».

-une démarche fondée sur la prise de conscience de ce qui facilite ou entrave la communication.

- lors de situations de désaccord et de conflit c'est une trame pour maintenir le dialogue et pour rechercher ensemble une solution créative de coopération.

 

L’intention de la Communication Non-violente est de créer une qualité de relation et d’empathie, avec soi et avec les autres, qui permet de satisfaire les besoins fondamentaux de chacun, de manière harmonieuse et pacifique.

 

Source: http://nvc-europe.org/

 

Je suivi plusieurs stages de CNV, mon 1er en 2009 a été une révélation! J'ai gouté avec la CNV à la communication authentique pour la 1ère fois. J'ai appris à être à l'écoute, j'ai véritablement découvert l'écoute empathique. J'ai découvert ce qui pouvait faire obstacle à la communication et comment gérer un conflit. Cela m'apporte beaucoup notamment dans la conscience de ce qui se passe en moi, comment je me sens? Quel est mon besoin? Cela m'aide à avoir conscience de toute la palette de couleurs qu'il existe dans une relation. Il est possible de communiquer dans la bienveillance même en cas de conflit.

La Psychologie Positive

"Le bonheur de ta vie dépend de la qualité de tes pensées."

Marc-Aurèle

 

La psychologie positive est l’étude scientifique des forces, du fonctionnement optimal et des déterminants du bien-être.

C'est porter un regard positif sur les évènements de sa vie, c'est de voir le positif sans nier les difficultés.  C'est notre capacité à surmonter les difficultés ... c'est avoir confiance qu'on trouvera une solution.

Pour moi c'est une façon d'être, c'est avoir confiance en la vie et en les autres....  un autre regard sur le monde, sans pour autant nier les problématiques.

 

Elle intervient au niveau :

-personnel : bien être; bonheur; créativité, sentiment d'efficacité personnel, estime de soi, humour, sens de la vie, optimisme, etc...

- interpersonnel: altruisme, amitié, amour, coopération, empathie

- social: engagement militant, etc...

Pour moi, ça été une invitation à m'observer dans le quotidien, l'impact à la fois de mes pensées optimistes et pessimismes.

 

Florence SERVAN-SCHREIBER vous propose un quizz pour évaluer son optimisme: ici

 

Il est possible au quotidien de mettre en place des petites choses simples qui nous aident à voir sa vie au quotidien, de façon positive. Cette vision positive participe à notre bien-être et à notre bonheur.

Ces petites choses simples que j'ai expérimenté dans mon propre quotidien et que j’ai plaisir à partager durant mes ateliers.

 
Parentalité Positive et Créative

La parentalité positive est UNE NOUVELLE APPROCHE DE LA CONDITION PARENTALE. Elle est issue de la psychologie humanisme, et se base sur la théorie de l'attachement et des dernières découvertes sur le développement de l'enfant (neuroscience) et sur les droits des enfants.

 

Il existe plusieurs définitions de la parentalité positive, je vous propose celle de Catherine Dumonteil Kremer, auprès de qui je me suis formée à l'accompagnement parental et à l'animation de groupe de parents et qui est surtout ma référence en terme de soutien à la parentalité.

 

"Une parentalité centrée sur la joie de vivre, le plaisir d'être ensemble, les besoins de chacun, le soutien sur le chemin de soi. Cette forme de parentalité nous demande de la vigilance, un travail de prise de conscience de nos blessures d'enfant pour éviter ainsi toute violence physique et psychologique, même considérée comme légère. Ce qui signifie entre autre : sans coups, menaces, punitions, sanctions, isolement ou immobilisation, etc. Le concept de parentalité positive est en évolution permanente, il dépend de prises de conscience qui se font de plus en plus claires, et demandera sûrement des précisions supplémentaires à l'avenir."

 

Catherine Dumonteil Kremer (http://www.cdumonteilkremer.com/ - http://www.pepsmagazine.com/)

 

J'aime beaucoup cette définition, car l'important, selon moi, dans la relation parent-enfant est de prendre soin du lien, c'est à dire donner de l'importance à ce qui nous rapproche. En mettant au centre de ma famille, le plaisir d'être ensemble, je prends du recul et je concentre mon énergie sur toutes ces choses qui me rapprochent de mon enfant. Je prends aussi conscience qu'il devient plus facile de communiquer et de coopérer avec lui, lorsque je respecte ses besoins et les miens.

Cette vision de la parentalité met au centre la coopération. Coopérer c'est à la fois, écouter l'autre, m'écouter, me réajuster, prendre du recul, accepter de lâcher prise, m'ouvrir à l'autre... c'est accepter d'être créatif dans la relation!

 

Dynamique coopérative par des activités ludiques et le jeu coopératif

Dans tous mes groupes j'anime des jeux coopératifs ainsi que des débriefs cela facilité la dynamique de groupe,  aide à créer une cohésion de groupe. Le jeu permet de se rencontrer, de favoriser la parole, de créer la sécurité suffisante dans un groupe et l'apprentissage. On peut transmettre énormément de compétences relationnelles à travers les jeux coopératifs; 

"Le jeu, c’est le côté soleil de la vie… Là où éclosent toutes ces choses qui ne servent à rien mais qui nous sont tellement nécessaires″  disait  très justement Alex Randolph, un important auteur de jeux de société.

 

Pour moi jouer c'est vivre... c'est la joie d’être en relation.

J'ai suivi de nombreuses formations en jeux coopératifs (Centre des Amanins, Université de paix, SOLUCOOP, EnvieEnjeux, formateurs indépendants, ...). 

Mais ma référence dans le jeu c'est Pascal DERU qui est Anthropologue, Journaliste, Formateur dans le secteur du jeu. C'est un homme que j'admire  et qui m'inspire beaucoup. Ces paroles sont pleines de sagesse et sa vision de l'acte de jouer est pleine d'humanité. Il explique avec beaucoup d'amour que jouer c'est un cadeau que l'on dépose dans les relations. 

 

Je partage sa vision du jeu coopératif:

 

"Dans un jeu coopératif, toutes les qualités de l’autre sont un cadeau pour le groupe et, plutôt que de s’en méfier et de tenter de les réduire, je me réjouis de leur existence, je les désire et je m’en enrichis.”

Extrait du livre, Le jeu vous va si bien, Pascal DERU, page 110

Interview de mon ami Pascal DERU
"JOUER c'est retrouver du temps et des liens" :
"Jouer c'est retrouver du temps et des liens" - IiNTERVIEW DE PASCAL DERU
00:00 / 00:00
La parentalité Ludique

J'utilise beaucoup l'approche de la parentalité ludique dans mon travail,  je constate à quel point cela peut métamorphoser l'ambiance au sein des familles. Actuellement, peu de parents prennent le temps de jouer avec leurs enfants. Or, le jeu offre une dynamique incroyable à la relation. En plus de nourrir le lien, il permet de recentrer la famille sur la joie d'être et de vivre ensemble, d'offrir à l’enfant l’opportunité de relâcher de façon symbolique ses tensions et préoccupations du moment. Le jeu permet au parent de sortir de l'autorité de pouvoir et d'aller vers une autorité plus créative et ludique. Utiliser le jeu de façon quotidienne permet au parent d'être dans une posture différente, d'avoir un regard nouveau sur l'enfant et la relation et d'être dans une énergie plus positive. C'est surtout une manière d'être qui répond davantage  aux besoins des enfants et donc  une manière plus efficace de communiquer avec eux. L'enfant coopère davantage et les moments de tensions et de disputes sont moins fréquents. 

1/12
J'ai crée un calendrier de l'avent sur le thème de la parentalité Ludique. Chaque mois, une idée ludique, pour renforcer le lien parent-enfant.

Vous pouvez le télécharger le PDF : ici

Comment le mettre en forme? Pour des idées de calendrier de l'avent à faire soi-même suivez ce lien : ici

Mes Auteurs de référence
Isabelle Filliozat, Catherine Dumonteil Kremer, Olivier Maurel, Adèle Faber et Elaine Mazlish, Thomas Gordon, Marshall Rosenberg, Thomas d'Ansembourg,  Jacques Salomé, Jiddu Krishnamurti, Martin Seligman, Aretha Solther, Pascal Deru, Michel Odent, Catherine Gueguen, Alice Miller, Jesper Juul, Laurence Cohen, Pierre Rabhi, André Stern...
Pour un devis ou plus d'informations 
facebookv3.png

© 2014- 2019 ATELIER COM'UNIQUE

GIRMONT VAL D'AJOL

N°SIRET : 804 609 667 00022